Edito

                Le Sommet de la Francophonie s’annonce et le Salon International de l’Habitat va le précéder avec son florilège de constats positifs concernant la filière relative à la construction à Madagascar.

                Placé  sous le parrainage actif de SEM Narson RAFIDIMANANA, Ministre auprès de la Présidence en charge des Projets Présidentiels, de l’Aménagement Du Territoire Et de L’Equipement, cette 18ème édition va être une plateforme événementielle qui va refléter et respirer le dynamisme de ce secteur.

                Pour l’occasion, l’agence Première Ligne, dans son rôle de conseil et d’accompagnateur de la filière du bâtiment, a de nouveau proposé un concept d’exposition attractif, privilégiant une visibilité maximum pour l’ensemble des participants et un confort de visite inédit pour les clients.

                Par ailleurs, comme indiqué lors des précédentes éditions, nous sommes à la croisée des chemins où une véritable révolution des consciences patrimoniales doit réfléchir sur la possibilité de marier le passé avec la modernité pour que les grandes villes de Madagascar puissent relever les défis de l’explosion démographique et d’un exode rurale insistant. Nous avons également le devoir et une nécessité d’anticipation sur les impacts collatéraux d’un développement économique annoncé qui se manifeste d’ores et déjà dans certains quartiers de la capitale par une explosion dans l’édification de grands immeubles.

                De fait, toutes ces questions appellent des réponses et il appartient aux pouvoirs publics d’indiquer la marche à suivre, de faire évoluer les règles en fonction des nouvelles données – notamment démographique – , de toiletter les textes ou de mettre en application certains d’entre eux resté jusqu’à ce jour lettre morte. Le droit au logement pour tous, tel que recommandé par la convention d’Istanbul et mentionné dans la constitution malagasy, ne signifie pas le droit au désordre pour tous.

                Quoi qu’il en soit, cette 18ème édition du Salon International de l’Habitat, en sa qualité d’événement B to C, va s’employer à maintenir tous les fondamentaux de cet événement en présentant tous les métiers liés du monde de l’habitat allant du gros œuvre, à la décoration et à l’équipement, ou du ciment aux luminaires et au secteur gris à savoir l’ensemble de l’électroménager.

                « Tao trano tsy efan’ny irery »

                (Une maison ne se construit pas seule)

 

                Rendez-vous du 20 au 23 octobre 2016

                                                                                                                                             Michel D-RAMIARAMANANA

                                                                                                                                             Jean Luc YVIQUEL